O F 3 6 0

Chargement

Comment bien réussir l’intégration d’un salarié handicapé ?

L’intégration d’un salarié handicapé se prépare, s’anticipe et nécessite un accompagnement
ciblé et approfondi. Quelques points essentiels.

Les acteurs-clés d’une intégration réussie

L’arrivée d’un salarié handicapé se prépare à minima avec le management et les services
médico‑sociaux.
Qu’elles soient internes ou externes à l’organisation, d’autres personnes ressources
sont également mobilisables par le manager à chaque étape de l’intégration d’une personne
en situation de handicap

Les spécificités du processus d’intégration d’un salarié handicapé

Une intégration réussie commence avant l’arrivée du salarié à son poste. L’objectif : étudier
en sa présence et avec son responsable hiérarchique, ses besoins d’aménagement éventuels.

En amont de l’intégration
ENTRETIEN DE RECRUTEMENT

Présenter le poste en abordant les conditions de réalisation de la mission (horaires, port de charge,
déplacements…).
• Évaluer le candidat, sans à priori, au regard de son expérience sous l’angle de ses compétences.
• Interroger le candidat sur ses besoins spécifiques sur le poste en lien avec ses restrictions et les
conditions de réalisation de la mission mais sans parler directement de la nature de son handicap.

Checklist de l’intégration d’une personne handicapée

Organiser une rencontre entre le candidat et la mission handicap et/ou les RH en amont de la prise
de poste pour préparer son arrivée.
• Faire passer la visite médicale d’embauche avant la prise de poste. Elle est l’occasion de valider
l’aptitude de la personne et le cas échéant, d’identifier ses besoins spécifiques de compensation.
Les salariés en situation de handicap font partie des catégories de travailleurs faisant l’objet
de la surveillance médicale renforcée (SMR). À ce titre, ils doivent, notamment passer la visite
médicale d’embauche obligatoirement avant leur embauche, sans possibilité de dispense
(pour les salariés ne relevant pas de la SMR, la visite médicale peut être passée jusqu’à
la fin de la période d’essai, avec des possibilités de dispense dans certains cas)

Suite à la visite avec le médecin du travail et si possible avant l’arrivée du salarié :
• Si nécessaire, se rapprocher du service ressources Humaines ou du correspondant handicap
pour déclencher une étude de poste en vue d’établir les adaptations et aménagements du poste
(en concertation avec le salarié).
• Solliciter pour cela, si nécessaire, un expert externe (ergonome, prestataire spécialiste
d’un handicap spécifique,…).
• Anticiper la mise en place des aménagements préconisés pour que le salarié puisse prendre
son poste dès son arrivée

Articles similaires